Etudes féministes et queer : conférence d’introduction (novembre 2016)

Fondé par un groupe d’étudiant.es et de militant.es basé à Lyon en 2016, le laboratoire TPG (Théories et performances des genres) est né d’une volonté commune de s’emparer des thématiques liées aux genres et aux sexualités dans une perspective féministe et queer. Dans un environnement académique encore réticent aux apports de ces outils critiques, le laboratoire, pluridisciplinaire et ouvert à tous.tes, entend s’intéresser aux subjectivations minoritaires, quelles qu’elles soient, en décentrant le lieu de formulation de notre discours.

En d’autres termes, la parole des minorisés n’est plus un objet de recherche mais propose une méthode d’élaboration commune d’un discours de savoir et d’une narration. Il s’agit pour nous de proposer une autre approche de la construction des savoirs politiques.

Pour ce premier événement, nous avons voulu interroger ce que sont les études féministes et queer, quelles sont leurs origines, leurs apports, leurs objets et objectifs afin de poser ensemble un cadre de réflexion collectif permettant au laboratoire de mener des recherches sur des propositions issues de cette élaboration.

Nous avons ainsi conçu cet événement comme un moment collaboratif. Abir Kréfa ayant proposé dans un premier temps un panorama de ce que peuvent être les études queer et féministes, depuis sa perspective de chercheuse et militante féministe, nous avons ensuite discuté en groupes, pour déterminer ce que nous pouvions comprendre d’une telle perspective et quelles thèmes nous aurions aimé abordé pendant les années d’existence du labo. Un aperçu de ce programme de travail, synthétisé d’après ces discussions, se trouve ici .

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.